info@litelicht.net +33 640 348 894
Beatport Periscope Residentadvisor Soundcloud

Mëtël EkTõshi

BeatportFacebooklindekinMixcloudMyspaceResidentadvisorSoundcloudTwitterSite webYoutube
 
DJ / producteur, touche à tout addict et passionné totalement autodidacte.

En studio, Mëtël EkTõshi produit des tracks aux paysages “mélohancoliques “.
Derrière les platines, ses mixes techniques, précis, sans concession, mouvants et jamais autoroutiers, évoluent sur de multiples facettes allant de la minimale chaude et colorée vers une techno sombre et rugueuse. Le tout distillé dans des sets deep, groovy, hypnotiques et toujours improvisés car il privilégie l’instant. Préparer un set à l’avance n’a pour lui aucun sens.

« Chaque set est différent, à l’instar de chaque nuit ! L’énergie sur le dancefloor n’est jamais la même. Un DJ doit savoir adapter son mix, le faire évoluer. Et puis franchement, un set millimétré est d’un ennui stérile ! Aucune prise de risques. Autant se contenter d’un mix sur CD ! »

Tombé très jeune dans les bacs d’un paternel audiophile, il découvre rapidement son kif pour les sons et rythmiques électroniques au travers des disques de Kraftwerk, Tangerine Dream, Dead Can Dance ou encore Giorgio Moroder.
Par la suite, des rave parties et des artistes comme Laurent Garnier, Jack De Marseille, Manu Le Malin, Jeff Mills, Man With No Name, Torgull, Joshua, Odin, Chloé, Union Jack, Spirales Tribe, Capsules Corps, DJ Producer, Josh Wink, Daft Punk, Sven Vath, Adam Beyer, Monika Kruse, Dima aka Vitalic, Miss Kittin ou The Hacker, contribueront à construire son background et transformeront son kif en une véritable addiction, un art de vivre ou plutôt en un état d’esprit !

Après de nombreuses années passées à toaster du vinyle pour son seul plaisir, il finit par sortir de l’ombre, poussé par son entourage ; Mëtël EkTõshi traine sa caisse de vinyles en France, Espagne, Allemagne, Pays-Bas et aussi bien en club qu’en festival, radio, soirée privée type blockparty…

Son péché mignon ? Les mixes marathons ! Il n’est pas rare qu’il prenne les platines durant plusieurs heures.
« ♫ (…) Lors d’une soirée en Allemagne, j’ai toasté du vinyle 11 heures durant (ce qui avait demandé quelques adaptations, comme par exemple pour manger ou aller aux toilettes) ! C’est ma plus longue session derrière les platines. Harassante ! J’en suis ressorti totalement vidé ! Mais quel pied indescriptible ! J’adore !
Seules de longues sessions permettent d’instaurer une relation avec le public. Une communication tacite basée sur l’échange, une communication pouvant même se transformer en une forme de domination, de contrôle, dans le sens où un titre peut faire décoller le danseur ou au contraire, complètement l’écraser. C’est une forme de psychologie grisante qui ne se résume pas uniquement à enchainer frénétiquement les disques sans aucune logique ! Bien au contraire ! Une histoire doit se dérouler au fil des plaques. Une succession de tableaux, d’atmosphères, d’émotions. Faites la comparaison avec un film ! S’il est toujours dans l’action, ça fini par saouler, une lassitude s’installe ? Eh bien un set c’est exactement la même chose ! (…) ♪ »

Ses productions suivent une logique identique: faire danser et voyager le dancefloor!

A Berlin, sa rencontre avec un producteur new-yorkais pour qui il signe un remix aux côtés du célèbre DJ / producteur Abe Duque, lui permet d’être remarqué et ce remix reçu un excellent accueil. Quelques mois plus tard, il signe son premier EP.

Vous pouvez le retrouver chaque semaine sur Max FM avec Chock My Beat, lors de ses résidences mensuelles dans le Warm Up du Lion sur Radio Belfortaine et dans MixtatureLab sur Milleniumfm (webradio où officient entre autres des pointures comme Chris Liebing, Florian Meindl, Uto Karem, Marco Bailey, Tom Hades, Ramon Tapia, Sian, Umek…).

Infos: info@litelicht.net
Booking worldwide: booking@litelicht.net